Vous êtes ici

Droit de préemption sur les fonds commerciaux

Le tissu commercial tend à s'uniformiser, limitant l'offre et l'attractivité du centre-ville.


OBJECTIF

 
  • Favoriser le maintien d’une offre commerciale qualitative dans l’hyper centre-ville
  • Mettre en place un périmètre de sauvegarde de l’artisanat et du commerce de proximité, sous la forme d’un droit de préemption sur les fonds de commerce, artisanaux, les baux commerciaux. Ce droit de préemption a été approuvé par le Conseil municipal du 26 juin 2017
  • Remettre sur le marché les locaux acquis en les attribuant préférentiellement à des commerces peu présents ou déterminants pour la revitalisation du centre-ville.

    Les projets de commerce portés par des privés pourront être reçus par le Guichet d’accueil mis en place qui analysera et déterminera leur intérêt.

COÛT

 
Enveloppe annuelle : 466 000 euros (ou 1,4 million sur 3 ans)

REALISATION

 
En cours

 

 

 

 

 

Réseaux sociaux

 

  Suivez-nous sur Facebook !

 

  Live Tweet