Vous êtes ici

Deux-roues : augmentation du parc de stationnement

23 octobre 2017

Le parc des deux-roues motorisés (2RM) circulant dans Marseille a fortement progressé ces dernières années au point de représenter 17% de la part de trafic, comparable au taux mesuré sur Paris.

Les difficultés de circulation associées à notre climat et les évolutions techniques du 2RM ont créé un engouement pour ce mode de déplacement et plus particulièrement le scooter.

Une part croissante d’automobiliste se tourne vers ce moyen de transport.

Ce mode de déplacement est devenu synonyme de rapidité et de régularité. Ainsi l’usager du 2RM se gare au plus près de sa destination sur un espace distinct de celui dédié aux voitures. En effet, un deux roues en stationnement est peu stable et moins visible qu’une voiture si bien que rares sont ceux qui prennent le risque de se garer sur des espaces physiquement accessibles à la voiture comme les zones de parking longitudinales classiques.

Pour répondre à cette situation dans le centre-ville, la Métropole, en étroite collaboration avec la ville de Marseille, réalise depuis fin 2006, des aires de stationnement  spécialement dédiées à l'ensemble des deux roues.
Cette approche a pour objectif de rééquilibrer progressivement  l'offre de stationnement existante entre les voitures et les deux roues, en transformant des places de stationnement voiture par des aires destinées aux deux roues.

Lors du Comité de pilotage du 22 juin 2017, un plan d’action a été développé pour augmenter sensiblement l’offre sur voirie.

Trois axes majeurs ont été définis, avec toujours le même principe de desservir le parc de stationnement depuis une voie circulée :

  • Transformation de places de stationnement VL en parc de stationnement 2RM
  • Transformation d'espace sur largeur de trottoir en parc 2RM
  • Transformation "d’espace emblématique" (en bordure de place piétonne) en parc 2RM

Ce programme ambitieux devrait permettre d’offrir à terme 1 300 places supplémentaires d’ici fin 2018 début 2019.

Une première tranche de l’ordre de 580 places va être déployée d’ici la fin de l’année, principalement dans les 1, 2, 6, 7  arrondissements.

En parallèle, à cette approche ciblée sur le stationnement en voirie, une nouvelle offre de stationnement en ouvrage (parking) va être travaillée avec les délégataires. Aujourd’hui, de l’ordre de 590 places, l’offre de stationnement cible essentiellement un public de « résidents » via des abonnements annuels.

 

Réseaux sociaux

 

  Suivez-nous sur Facebook !

 

  Live Tweet