Vous êtes ici

Parc de la Porte d'Aix : achèvement de la phase 1

19 avril 2018

L'Etablissement public d'aménagement Euroméditerranée est en cours d'achèvement des travaux de la phase 1 du parc de la Porte d'Aix. Démarrés en juin 2017, les travaux, ont laissé place à un nouvel espace, ombragé, sans allées prédéfinies pour créer un espace polyvalent et robuste. Il faut désormais laisser le temps nécessaire à la prise des végétaux.
Une ouverture au public à l'automne est programmée.

Un poumon vert pour le bien être des habitants du quartier et d’ailleurs !

La première phase du parc constitue, avec ses 3 500m² et ses 100 arbres plantés, un atout majeur pour la biodiversité et les usages récréatif du quartier. Ce nouvel espace vert a pour objectif de créer un lieu urbain unique, largement inspiré des paysages naturels méditerranéens (garrigue, calanques, falaise) : une pièce de nature authentique en ville.

La biodiversité urbaine : un enjeu fort pour la ville de demain

Sur le périmètre couvert par l’opération menée par Euroméditerranée, labellisé "écocité" depuis 2009, la biodiversité urbaine est un enjeu important. Les essences choisies – platanes, pins parasols, micocouliers, etc. – sont variées, adaptées au climat méditerranéen, non seulement acclimatées mais naturalisées, et disponibles dans les pépinières de la région. Le Parc de la Porte d’Aix est très majoritairement planté, sur plus de 2/3 de sa surface totale. Il permet ainsi d’offrir le confort et les nouveaux usages de plein air souhaités par les habitants. Il prendra naturellement part à la réduction des îlots de chaleur (élévations localisées de température en milieu urbain).

Une solution innovante d’arrosage raisonné en cours de test

Le Parc de la Porte d’Aix a fait l'objet d'une attention particulière, dès sa conception, pour faciliter sa gestion et limiter la consommation d'eau nécessaire à son entretien. La végétation est ainsi composée d'espèces locales et rustiques, des enrochements naturels et recyclés composent l'essentiel du mobilier.
Une solution innovante, "UrbaSense", permettant de contrôler et d'adapter l'arrosage des arbres grâce à la tensiométrie, est testée sur une dizaine de plantations. Cette technologie suit quotidiennement l’état d’humidité du sol et détermine ainsi la quantité d’eau disponible pour les végétaux. Cette solution permet, dans les premières années de plantation de l’arbre, un meilleur ancrage racinaire grâce à une optimisation des tournées d’arrosage et à la clé des économies de temps et d’eau.
 

­­­En quelques chiffres

> 17 platanes
> 33 pins d’Alep
> 31 pins parasols
> 6 arbres de Judée
> 3 micocouliers en cépée
> 10 chênes verts ont été plantés.



 

Réseaux sociaux

 

  Suivez-nous sur Facebook !

 

  Live Tweet